Libération du Péricarde

Le rôle du Péricarde est de protéger le cœur lors d’un impact physique ou émotionnel. Face à une émotion hostile mais ça peut être une émotion agréable, c’est lui qui réagit pour permettre au cœur de continuer d’effectuer son travail. En quel que sorte il filtre l’information qui lui parvient mais aussi celle qui en part. Ainsi nous sauve-t-il la vie en préservant notre cœur !

Si à l’origine il était souple, toutes les contractions qui se sont répétées, tous les traumatismes vécus l’ont fait se rétracter et progressivement se durcir, pour créer des blocages de ses tissus ne permettent plus son expansion ! Cela se répercute de fait sur le fonctionnement global de la personne. Effectivement nous savons aujourd’hui que le champ électromagnétique du cœur est 5000 fois plus puissant que celui du cerveau. De plus le cœur envoie au cerveau plus d’information qu’il ne reçoit de celui-ci. Or un péricarde en tension va altérer directement la circulation des ces flux d’informations. Cela se répercutant finalement sur nos comportements et donc l’organisation globale de notre vie. C’est pour cela que cette méthode s’adresse à toutes personnes. Libérer régulièrement le péricarde et les fascias du corps limite l’entropie naturelle et permet clairement de gagner en espérance de vie, tout comme en qualité.

Au-delà du péricarde, cette méthode consiste en une prise en charge des Fascias, autrement dit c’est la prise en charge du squelette mou du corps humain.  Complétement délaissé par la médecine jusqu’à aujourd’hui ce squelette, ces fascias, représentent 30 % de la masse du corps; cela représente donc potententiellement 30% des solutions.

La libération du péricarde vous apportera un grand moment de détente quelque soit votre situation de santé, mais plus encore, si vous avez eu un choc physique ou émotionnel, ou du stress dans votre vie et que vous souffrez d’un, ou de plusieurs des désordres suivants.

Bienfaits de la Libération du Péricarde:

-Désordres Cardiovasculaires :- arythmie, tachycardie, extrasystole, hypertension artérielle, souffle au cœur, œdème des bras, paresthésie (fourmillements).

-Désordres Respiratoires :- dyspnée, soupir, difficulté en inspirant, douleur aiguë dans le flanc lors de l’inspiration, toux sèche irritative, asthme.

-Désordres Digestifs :- dysphagie, pseudo hernie hiatale, reflux acide, gastrite, œsophagite, sensation de boule dans la gorge.

-Désordres Musculo-squelettiques & Posturales :- douleur sternale, douleur précordiale avec irradiation vers le bras, douleur intercostale, douleur cervicale, tension physique, scoliose, sipho-lordose, fausse courte jambe, lumbago, lombalgie, entorse, perte de mobilité de l’épaule, tendinite, problème de dos, torticolis, sciatique, canal carpien, rhumatisme, arthrose, arthrite, problème de genou.

-Désordres Hormonaux :- hyperthyroïdie, hypothyroïdie, troubles de la croissance, troubles sexuels, syndromes de ménopause, trouble menstruel, stérilité, impuissance.

-Désordres Neurologiques :- vertiges, névralgie faciale, névralgie du trijumeau, convulsion de type épileptique, autres maladies dégénératives du système nerveux, autres troubles immunitaires, lymphatiques, visuels, auditifs, hématologiques.

-Désordres Crâniens :- migraine, migraine ophtalmique, céphalée, trouble d’occlusion.

-Désordres du comportement :- tristesse, dépression, angoisse, pessimisme, anxiété, désir de mort, agressivité, crise de panique, sensation de tête épaisse ou trouble.

-Désordres du sommeil :- trouble du sommeil léger ou altéré, insomnie, cauchemar.

-Autre Désordres :- Post-Opératoire, Stress, tabagisme, inconfort émotionnel, fatigue.

-Texte de Montserrat GASCÓN-

-Introduction-

L’ostéopathie fut à l’origine développée à la fin du XIXème siècle par le docteur Andrew Taylor Still, médecin nord-américain qui observa l’étroite relation entre chaque élément de notre corps, du plus subtil jusqu’au plus dense. Il observa aussi que la dysfonction d’un de ces éléments pouvait avoir des répercussions à niveau de notre santé globale.

-L’Ostéopathie Bioénergétique Cellulaire (OBC)-

Cette pratique souligne l’impact émotionnel sur notre santé globale, et le fonctionnement des mécanismes de protection devant ces impacts, situés au cœur. Ces mécanismes se développent à partir du Péricarde qui est un ensemble de membranes très résistantes qui entourent, protègent et fixent le cœur dans le médiastin. Notre cœur est l’organe vital par excellence, et le récepteur et catalyseur de notre vie émotionnelle et spirituelle. Devant la peur ou toute autre sorte de menace, c’est le Péricarde qui réagit en se rétractant, permettant ainsi au cœur de continuer à bomber du sang pour nous maintenir en vie.

-L’importance du PÉRICARDE-

Dû à ses multiples intersections anatomiques et neurophysiologiques, n’importe quelle réaction du Péricarde affecte extensivement tout notre organisme. Le Péricarde est intimement lié au cœur, au diaphragme, les plèvres, la trachée, l’œsophage, l’entrée de l’estomac, les principales voies artérielles et veineuses, le centre phrénique (responsable de la respiration), le ganglion stellaires (clef dans la régulation du système nerveux neurovégétatif), la base du crâne, les membranes intracrâniennes, les glandes Tyroïde et Thymus. Le Péricarde possède de nombreux ligaments qui l’unissent directement à la colonne vertébrale du sacrum jusqu’à la base du crâne.

Mis à part de ses relations anatomiques et neurophysiologiques, le Péricarde-Cœur est une pièce essentielle pour la compréhension et évolution de l’être humain. C’est dans le Péricarde-Cœur que se réunissent le corps et l’âme, permettant par cette union la manifestation de l’Esprit.